fbpx

6 BONNES RAISONS

Pourquoi les FAI en Afrique devraient envisager de d'avoir leur propre cloud privé hébergé

La technologie du cloud computing innove rapidement ces derniers temps. Les solutions cloud offrent une efficacité opérationnelle améliorée, des performances accrues, une gestion informatique centralisée et simplifiée, des solutions de mobilité à moindre coût. L'innovation dans le cloud a touché toutes les régions et tous les secteurs, révolutionnant la façon dont les entreprises pensent et opèrent. Le continent africain n'est pas exclu. Bien que l'Afrique ait été lente à adopter la révolution du cloud, elle rattrape rapidement son retard ces derniers temps.

Alors, comment les fournisseurs d'accès à Internet en Afrique peuvent-ils jouer un rôle dans cette révolution ?

Le marché des FAI en Afrique est en plein essor dans la plupart des pays du continent. Le nombre de FAI à travers les pays se multiplie, et tous offrent des services similaires, ce qui rend le marché hautement compétitif. Par exemple, les statistiques de la Commission de communication Nigerian, a montré qu'au début de l'année 2021, il y avait 65 FAI agréés avec 1 658 points de présence (PoP) répartis à travers le pays. Et les offres de services Internet, de données mobiles et de services de contenu se multiplient. Et c'est une situation récurrente dans plusieurs pays à travers le continent.

 

 

Les télécoms africaines doivent donc chercher d'autres sources de revenus pour rester dans la course et gagner de nouvelles parts de marché. Si l'on s'en tient aux services internet traditionnels, les fournisseurs de services internet (FSI) se retrouveront rapidement hors du marché. Combler le fossé entre les services Internet et les services de contenu est une excellente occasion d'exploiter des sources de revenus lucratives tout en développant le contenu local et en contribuant à l'économie locale.

Danny AFAHOUNKO

Danny AFAHOUNKO

Architecte du Cloud
PDG et FONDATEUR de Cloud Inspire

Danny a une vaste expérience dans la transformation numérique, ayant accompagné de nombreuses entreprises dans différents secteurs en Afrique et en France tout au long de leur parcours vers le cloud. Danny est un expert du cloud et son objectif chez Cloud Inspire est de rendre l'adoption du cloud accessible en Afrique. 

Pourquoi un cloud privée hébergé

Le cloud hébergé privé est la dernière tendance en matière de solutions cloud en ce moment et s'adapte certainement à l'environnement africain, car les FAI utilisant cette formule pourront bénéficier de meilleures performances, d'une meilleure évolutivité et d'une haute disponibilité. De plus, le cloud hébergé privé est une opportunité encore plus grande car le nombre de centres de données de qualité ne cesse de surgir sur le continent.

InternetConnectivité_CI

Les télécommunications africaines doivent chercher des sources de revenus alternatives pour rester dans la concurrence et gagner de nouvelles parts de marché.

Voici 6 bonnes raisons pour lesquelles les fournisseurs de services Internet devraient envisager un cloud hébergé privé.

1. Le cloud hébergé privé est rentable

Contrairement à ce que l'on pense généralement, le cloud privé hébergé n'est pas plus cher que le cloud public.

Il réduit considérablement les coûts initiaux et opérationnels, car les FAI peuvent opter pour la colocation, démarrer petit et se développer à mesure que l'entreprise se développe. Les FAI n'économiseront pas sur les dépenses, mais économiseront certainement sur les coûts engagés pour acheter du matériel, de la main-d'œuvre et d'autres coûts de maintenance. De plus, avec des solutions comme ahomé cloud, une solution clé en main pour les FAI qui arrivent sur le marché, les FAI peuvent facilement démarrer une entreprise cloud en un rien de temps avec un investissement en capital minimal.

2. Le cloud hébergé privé signifie la souveraineté des données

Bien que les solutions cloud soient indépendantes de la localisation, les fournisseurs de services cloud doivent se conformer aux réglementations gouvernementales. La souveraineté des données est une exigence importante dans laquelle l'autorité et le contrôle des données doivent se situer dans les limites de la juridiction. Alors que des pays tels que l'Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Togo, Maurice, le Rwanda et d'autres ont des protection de données, d'autres pays africains mettent au point des règles spécifiques relatives à l'intégrité des données. Cela signifie que les entreprises technologiques qui font des affaires en Afrique doivent surveiller de manière proactive ces réglementations et s'y conformer. Grâce aux solutions cloud hébergées localement, les FAI peuvent fournir des services cloud sécurisés et hautement évolutifs tout en gardant les données locales, en se conformant naturellement aux nouvelles législations en matière de protection des données.

3. La montée de l'informatique de périphérie offre des opportunités illimitées

L'informatique de périphérie est à la hausse. Lorsque le stockage et la puissance de calcul sont positionnés le plus près du lieu de travail, les entreprises peuvent fournir des applications avec des vitesses élevées et une faible latence tout en gérant la souveraineté des données et la conformité réglementaire. L'infrastructure existante comprenant des routeurs et des centres de données avec connexions directes fait des FAI un bon choix pour combler cette lacune dans les offres traditionnelles de cloud computing. À ce titre, les entreprises se tournent vers les FAI locaux au lieu de choisir des fournisseurs de cloud public tels que AWS, Google Cloud Platform et Azure. C'est le bon moment pour les FAI en Afrique de tirer parti de cette tendance et de se transformer en un fournisseur de services cloud, en faisant évoluer leurs offres commerciales avec des services tels que le stockage, la sauvegarde, les VPS, les noms de domaine, les VPN, les analyses et d'autres services commerciaux à valeur ajoutée. Et commencer par un cloud privé hébergé localement est la réponse à un démarrage rapide et évolutif.

Faible latence

Les applications construites sur l'architecture des microservices comprennent des bases de données distribuées, des calculs périphériques et sans serveur qui nécessitent des réseaux à large bande passante et à faible latence. L'un des plus grands défis de l'écosystème cloud africain est le manque de connectivité réseau à haut débit. Avec des pics irréguliers de vitesse et de latence, les organisations ont du mal à fournir la vitesse et les performances requises pour les applications cloud. Un cloud hébergé privé permet aux FAI de fournir des services cloud avec une faible latence et de meilleures vitesses car le réseau et la connexion restent locaux.

5) Efficacité énergétique

L'efficacité énergétique est une préoccupation majeure dans la région africaine. Grâce à des appareils rentables et peu consommateurs d'énergie tels que les mini-PC Raspberry Pi et NUC d'Intel, les FAI peuvent devenir économes en énergie et respectueux de l'environnement tout en éliminant tous les obstacles au développement informatique en Afrique.

6) Contribution à l'économie locale

En déployant un cloud hébergé privé et en vendant leurs propres services cloud hébergés, les FAI peuvent transformer leur portefeuille de services Internet traditionnel en un package cloud à la demande. Cela aura un impact direct sur la société locale, car les FAI rendront les produits cloud facilement accessibles aux entreprises locales à des prix plus abordables.

Cela apportera de nouvelles opportunités aux entreprises et favorisera la croissance, l'emploi, contribuant ainsi au développement de l'économie locale.

Conclusion

L'adoption du cloud augmente rapidement sur le continent africain, offrant une pléthore d'opportunités commerciales à tout le monde. Tirer parti de cette tendance est essentiel pour les FAI afin d'innover dans leurs offres commerciales tout en rendant leur entreprise pérenne. En outre, les FAI peuvent aider tout le monde à accéder aux ressources cloud tout en contribuant de manière significative à l'économie et à la croissance locales. C'est une opportunité qui ne peut être ignorée et qui vaut certainement la peine d'être pensée et action.

C'est là que Cloud Inspire, avec sa plate-forme Cloud innovante, ahomé cloud, peut permettre aux FAI en Afrique de lancer leur activité cloud en 30 jours. ahomé cloud a été développé pour le contexte africain, en tenant compte des opportunités commerciales potentielles qu'il peut apporter aux FAI en Afrique. Avec ahomé cloud, la proposition de valeur est claire : devenez le prochain OVH de votre région, avec un cloud hébergé localement et vendez des services cloud à des prix plus compétitifs. En outre, le cloud hébergé local bénéficie également de la souveraineté et du respect des lois locales sur la protection des données actuellement adoptées dans plusieurs pays africains.

 

Pour en savoir plus sur ahomé cloud,  visitez www.cloud-inspire.io Ou prenez simplement rendez-vous avec nous pour une consultation gratuite sur votre stratégie cloud. Nous sommes impatients de vous aider. 

Recevez régulièrement des informations sur le cloud privé.

Autres articles

Data cloud storage- Cloud Inspire

How to Scale Up your Cloud?

Cloud technology quickly rose to popularity owing to a few amazing features that revolutionized how businesses operate and deliver solutions. Scalability is one of the important features that drove this adoption. Scalability is the ability of the cloud to increase or decrease IT resources to meet changing demands.

Lire plus »
French

Subscribe for regular news update on private hosted cloud.