fbpx

5 Erreurs

QUE LES CTOs EN AFRIQUE DOIVENT ÉVITER LORS DE L'ADOPTION DE CLOUDS PRIVÉS

Au cours de la dernière décennie, les entreprises africaines ont connu une augmentation significative de l'utilisation du cloud. Cependant, il a toujours la plus petite part de marché mondiale du cloud compared to other regions across the globe. 

To meet up with the other advanced regions in delivering innovative, efficient IT infrastructure and products, African CTOs, CIOS and business leaders need to find unique, personalized solutions tailored to their needs and the African context. 

Adopting a private cloud strategy may be one of those solutions, as a private cloud can be tailored to specific needs and budget. However, finding the right solution, setting the right strategy, choosing the right technology, employing the right experts and not falling into the trap of trying to get out to the market too fast are only some of the difficulties along the way. But there are main mistakes to avoid when starting your private cloud journey. 

Danny AFAHOUNKO

Danny AFAHOUNKO

Architecte du Cloud
PDG et FONDATEUR de Cloud Inspire

Danny a une vaste expérience dans la transformation numérique, ayant accompagné de nombreuses entreprises dans différents secteurs en Afrique et en France tout au long de leur parcours vers le cloud. Danny est un expert du cloud et son objectif chez Cloud Inspire est de rendre l'adoption du cloud accessible en Afrique. 

QU'EST-CE QU'UN CLOUD HÉBERGÉ PRIVÉ ?

Le cloud privé est un type de service cloud où toutes les ressources logicielles et matérielles sont dédiées exclusivement aux besoins et aux objectifs d'une seule organisation. Contrairement aux clouds publics disponibles pour plusieurs organisations, les clouds privés sont dédiés aux besoins d'une seule organisation.

Dans un cloud hébergé privé, le fournisseur de services s'occupe de la maintenance matérielle, des mises à jour logicielles et de la configuration du réseau tandis que le serveur est exclusivement occupé et géré par l'organisation.

Les avantages d'un cloud privé sont les suivants :

  • Autonomie complète sur le matériel et les logiciels
  • Grande capacité de personnalisation
  • Sécurité, confidentialité et visibilité accrues sur les actifs du réseau et de l'infrastructure
  • Meilleur rendement global parce que les ressources sont allouées exclusivement à une seule organisation
  • Permet une stricte conformité aux politiques et aux normes réglementaires

5 BIGGEST MISTAKES TO WATCH OUT FOR!

1. Défaut de planifier l'ensemble de la stratégie cloud

Cela reste un énorme défi sur le continent - et peut-être aussi à l'échelle mondiale. Des années de mauvaises infrastructures et de restrictions gouvernementales ont laissé la haute direction méfier de la mise en œuvre de changements soudains. Comme un CTO dans la recherche sur l'adoption du cloud en Afrique a exprimé, "...il est difficile d'obtenir le [consentement] « d'achat » de la haute [gestion] ». 

CTOs should endeavor to convince the management team of the importance and benefits of private clouds. Conversations on this should yield a clear, step-by-step strategy for automating core processes in the cloud. But more importantly management needs to understand why private cloud, define clear objectives and deliverables. This can be in different stages. Having your private cloud does not end with the configurations of an infrastructure. Once a private cloud in place, the potential for development and scaling is enormous. It is important to be accompanied by experienced cloud consultants who understand the African context and can guide you on this journey. 

2. Ne pas tenir compte des ressources limitées (budget, ingénieurs, compétences)

Planning is one thing, but having the budget, skills, and infrastructure for cloud adoption is another. Several businesses still suffer from limited budgets and a high skills shortage. 

Cela est particulièrement vrai à l'ère du travail à distance ; la plupart des ingénieurs préfèrent travailler à distance pour des marques mondiales qui offrent des taux de rémunération plus élevés. Et cela sans tenir compte du manque d'infrastructure qu'ils doivent compenser, comme une mauvaise connexion Internet et une alimentation électrique irrégulière. 

Ces défis, cependant, ne devraient dissuader personne. Au début de leur parcours dans le cloud privé, les entreprises africaines devraient s'efforcer d'automatiser les tâches manuelles, d'optimiser leurs processus et de choisir des solutions logicielles qui répondent à leurs besoins. De cette façon, ils peuvent réduire les dépenses de personnel et d'entretien, réduire les délais de mise sur le marché et permettre une plus grande productivité. 

3. Insuffisance de la formation et du perfectionnement des ingénieurs

Lors de l'adoption de clouds privés, les entreprises africaines auront besoin des services d'architectes système et d'administrateurs système pour concevoir une infrastructure cloud, des instances logicielles et des bases de données véritablement indépendantes et personnalisées. 

Même si une stratégie cloud aide à réduire les frais généraux manuels et les besoins en personnel, les entreprises ont toujours besoin de quelqu'un pour aider à maintenir l'infrastructure cloud. Tous les problèmes de pénurie de compétences n'exigent pas de personnel, surtout s'il n'y a pas assez de professionnels qualifiés dans ce cloud privé. C'est là que la formation devient vitale.

Les entreprises peuvent former leur personnel à la maintenance de l'infrastructure cloud grâce au provisionnement des ressources, à l'équilibrage de charge, aux CI/CD, et plus encore. Et en cas de défaillance d'un système d'exploitation ou d'un serveur, ces entreprises africaines disposeront d'une équipe informatique dédiée pour aider à résoudre tout problème.

4. Choisir le mauvais logiciel pour votre pile technologique

Often, CTOs can prefer the cheapest but most effective option over the most secure and reliable one. This is another reason why several applications on the continent still suffer from massive bouts of downtime. These issues leave several consumers frustrated, prompting them to seek more efficient, high-uptime alternatives.

With African tech companies facing increasing competition and striving for high uptime and continuous availability, cloud architecture can help. When using private clouds, open-source tools may be worth exploring mainly because for costs purposes. There are numerous open source solutions that can add significant value to an enterprise tech stack. Les entreprises devraient envisager des solutions open source avec un soutien communautaire élevé et des collaborateurs. De cette façon, ils peuvent profiter d'une solution fiable et constamment mise à jour.

5. Mettre en place la sécurité, la confidentialité et la conformité en dernier

La construction d'une infrastructure technologique dans un environnement avec une attitude plutôt lâche et irrégulière à l'égard de la réglementation peut entraîner une mauvaise conformité ou sécurité. Il n'est pas rare que de nombreuses entreprises technologiques africaines placent la sécurité et la conformité en bas de leur liste de priorités. 

Cela peut les amener à choisir des alternatives logicielles moins chères et moins sécurisées. À court terme, il se peut qu'il ne pose pas de problème, mais il peut nuire à une entreprise qui vise à se développer au-delà des côtes du continent. De plus, cela peut également avoir un impact négatif sur les possibilités de financement. 

En adoptant le cloud privé, les entreprises africaines peuvent intégrer la sécurité et la conformité dans leur infrastructure. En outre, ils peuvent personnaliser leur infrastructure cloud pour respecter les conditions de gouvernance, de conformité et de sécurité chaque fois que cela est nécessaire.

Démarrer avec un nuage privé

As African companies seek to compete with other global brands, implementing the right infrastructure is an excellent place to start. Businesses should consider personalized software solutions that cater specifically to their needs while offering high uptime, automated solutions, and adhering to compliance and security standards.

Talk to us! Cloud Inspire

We Power on Sovereign Cloud in Africa.

At Cloud Inspire, we are cloud experts and we facilitate the onboarding of African companies onto their cloud journey, fully equipped with an adapted cloud solution called Cloud ahomé

 

ahomé cloud is an alternative cloud solution to the mainstream global players, designed and tailored for African companies. With a guaranteed time to market of 30 days, ahomé cloud is hosted locally in your datacenter, enabling the sovereignty of your services. Moreover, it offers a fully integrated self-service platform (automation, CI/CD pipelines, ecommerce interface, payment gateway, in built security, support) making it the ONLY solution of its kind on the African market.

An alternate Solution for Africa.

Who is it for?

  • Any service provider looking for an affordable customized solution.
  • Any service provider looking for a sovereign cloud solution.
  • Any service provider looking to diversify its product portfolio.
  • Any service provider looking to increase its revenue and market share.

If you want to know more about ahomé Cloud, do not hesitate to book an appointment with us. We are eager to enable companies to become cloud providers in their region. 

Stay in Touch. And stay updated on the latest news about private hosted cloud!

Autres articles

How to Scale Up your Cloud?

Cloud technology quickly rose to popularity owing to a few amazing features that revolutionized how businesses operate and deliver solutions. Scalability is one of the important features that drove this adoption. Scalability is the ability of the cloud to increase or decrease IT resources to meet changing demands.

Lire plus »
French

Subscribe for regular news update on private hosted cloud.